Aspects étiologiques en imagerie des douleurs abdominales aigües non traumatiques chez l’enfant

Authors

  • admin admin
  • ATTIA Afef
  • NDONG Abdourahmane
  • NIANG Fallou Galass
  • DRAIDRY Imane
  • NIANG Ibrahima
  • AKPO Lera Geraud
  • DEME Hamidou
  • BADJI Nfally
  • DIOP Abdoulaye Dione
  • DIOP Abdoulaye Ndoye
  • NIANG Elhadji

DOI:

https://doi.org/10.55715/jaim.v12i4.161

Keywords:

Acute nontraumatic abdominal pain, Appendicitis, AII, Mesenteric lymphadenitis, Sonography, Sensitivities,

Abstract

Objectives: Research the etiologies of acute non-traumatic abdominal pain (ANTAP) in children, assess the sensitivity of different imaging modalities and propose an exploration strategy for ANTAP

Materials and Methods: Prospective and descriptive study of 59 cases of children referred to the radiology department of the Saint-Louis hospital for exploration of acute nontraumatic abdominal pain over a period of 5 months from February 20, 2020 to July 20, 2020. We included all patients under 15 years of age who had undergone imaging for acute abdominal pain and had a definitive final diagnosis retained after medical and / or surgical treatment. The parameters studied were sex, age, pain topography, associated clinical signs, laboratory data, clinical diagnosis, imaging diagnosis and final diagnosis retained. The imaging results were compared with clinical data and the final diagnosis. Simple entry of texts and tables was done on Excel and Word from Microsoft Office 2016. Fisher's exact test was also applied with a significance level set at 5%.Results: The mean age of the series was 10 years with extremes of 45 days and 15 years (median age of 11 years) and predominance of male (gender-ratio of 1.36). Abdominal pain was diffuse in 11.9% of cases and localized at the level of the iliac fossa in 49.1% of cases. The associated clinical signs were dominated by fever (42%). Laboratory signs were dominated by leukocytosis. All patients had received medical imaging. Ultrasound was performed alone in 79.7% of patients. CT was performed alone in 8.5% and combined with ultrasound in 11.8% of patients. The etiologies of ANTAP were dominated by appendicular pathology (54.2%), followed by suspicion of mesenteric lymphadenitis (16.9%), hepatic abscesses (6.8%) and AII (5.1%). The overall sensitivity of the initial clinical diagnosis compared to the diagnosis established by imaging was 50%. The overall sensitivity of the imaging compared to the final diagnosis was 98.3%. The sensitivity of the ultrasound to the final diagnosis was 100%. The sensitivity of the CT scan compared to the final diagnosis was 91.7% and its sensitivity compared to the final diagnoses of simple or complicated appendicitis and liver abscess was 100%.Conclusion: The etiologies of acute non-traumatic abdominal pain in children are dominated in children by appendicular pathology. Ultrasound is very sensitive allowing diagnostic guidance and adequate management in the vast majority of cases.

RÉSUMÉ 

Objectifs : Rechercher les étiologies des DAANT chez l’enfant, évaluer la sensibilité des différentes techniques d’imagerie et proposer une stratégie d’exploration des DAANT.

Matériels et méthodes : Etude transversale descriptive portant sur 59 dossiers d’enfants adressés au service de radiologie de l’HRSL pour exploration d’une douleur abdominale aigue non traumatique sur une période de 5 mois allant du 20 février 2020 au 20 juillet 2020. Nous avions inclus tous les patients d’âge inférieur ou égal à 15 ans qui avaient bénéficié d’un examen d’imagerie motivé par une douleur abdominale aigue et avaient eu un diagnostic final de certitude retenu après traitement médical et/ou chirurgical. Les paramètres étudiés étaient le sexe, l’âge, la topographie de la douleur, les signes cliniques associés, les données biologiques, le diagnostic clinique, le diagnostic de l’imagerie et le diagnostic final retenu.  Les résultats de l’imagerie ont été comparés aux données cliniques et au diagnostic final retenu. Une saisie simple des textes et des tableaux a été faites sur Excel et Word de Microsoft Office 2016. Le test exact de Fisher a également été appliqué avec un seuil de significativité fixé à 5%.

Résultats : L’âge moyen de la série était de 10 ans avec  des extrêmes  de 45 jours  et de 15 ans (âge médian de 11 ans) et une prédominance du sexe masculin (genre-ratio de 1,36). La douleur abdominale était diffuse dans 11,9% des cas et localisée au niveau de la FID dans 49,1% des cas. Les signes cliniques associés étaient dominés par la fièvre (42%). Les signes biologiques étaient dominés par l’hyperleucocytose. Tous les patients avaient bénéficié d’une imagerie médicale. L’échographie était réalisée seule chez 79,7% des patients. La TDM était réalisée seule chez 8,5% et couplée à l’échographie chez 11,8% des patients. Les étiologies de DAANT étaient dominées par la pathologie appendiculaire (54,2%), suivie de suspicion d’adénolymphite mésentérique (16,9%), des abcès hépatiques (6,8%) et des IIA (5,1%). La sensibilité globale du diagnostic clinique initial par rapport au diagnostic établi par l’imagerie était de 50%. La sensibilité globale de l’imagerie par rapport au diagnostic final retenu était de 98,3%. La sensibilité de l’échographie par rapport au diagnostic retenu final était de 100%. La sensibilité du scanner par rapport au diagnostic retenu final était de 91,7% et sa sensibilité par rapport aux diagnostics finaux d’appendicite simple ou compliquée et de l’abcès hépatique était de 100%.

Conclusion : Les étiologies de douleur abdominales aigues non traumatiques de l’enfant sont dominées par la pathologie appendiculaire. L’échographie est très sensible permettant une orientation diagnostique et une prise en charge adéquate dans l’immense majorité des cas.

Downloads

Download data is not yet available.

References

1. Dombal FT(De). The OMGE acute abdominal pain survey. Progress report. Scand J Gastroenterol Suppl.1984;95:28-40.
2. Martinot A, Bontemps S. Douleurs abdominales aigues non traumatiques. J Pédiatrie Puériculture. 2018; 31(3): 146-53.
3. Lambot K, Lougue-Sorgho LC, Gorincour G et al. Les urgences abdominales non traumatiques de l’enfant. J Radiol. 2008; 86: 223-33.
4. Eléonore R. L’échographie abdominale aux urgences pédiatriques (hors contexte traumatique) : de la demande au diagnostic : étude rétrospective à propos de 221 patients admis aux urgences pédiatriques du CHRU de Nancy [Thèse de Médecine]. Nancy : Université de Lorraine, 2016.
5. Martinot A, Bontemps S. Douleurs abdominales aigues non traumatiques. J Pédiatrie et de Puéric. 2018; 31(3):146-53.
6. Sidi AN. Les urgences abdominales aigues au service de chirurgie pédiatrique de l’hôpital Aristide le Dantec : à propos de 120 cas. [Thèse de Médecine]. Dakar : UCAD, 2015 ; N°141.
7. Kahil M, Lejay E, Pereira M et al. Douleurs abdominales chez le nourrisson et l’enfant en contexte fébrile SFMU;2013;10:1-15
8. Claudet I. Douleurs abdominales aiguës de l’enfant : prise en charge aux urgences. Congrès Aquitain de Médecine d'Urgence. Toulouse; 2014.
9. Birnbaum BA, Wilson SR. Appendicitis at Millennium.Radiology.2000;215:337-48.
10. Sivit CJ, Applegate KE, Belin SC et Al. Evaluation of suspected appendicitis in children and young adults: helical CT. Radiology. 2000;216:430-3.
11. Soumma AW. Apport de l’imagerie dans les douleurs abdominales aigues non traumatiques de l’enfant [Thèse de Médecine]. Côte d’Ivoire: Université Felix Houphouet - Boigny, 2015.
12. Abdelbaki H. Apport de l’imagerie dans la prise en charge des douleurs abdominales aigües non traumatiques au centre hospitalier régional de Saint-Louis [Mémoire DES Radiologie]. Dakar : UCAD/FMPO, 2017; N°61.
13. Ben Mansour W. Apport de l’imagerie dans la prise en charge des douleurs abdominales aigues non traumatiques au centre hospitalier régional de Kaolack [Mémoire DES Radiologie]. Dakar : UCAD/FMPO, 2019; N°51.
14. Lowe LH, Penney MW, Stein SM et al. Unenhanced limited CT of the abdomen in the diagnosis of appendicitis in children: comparison with sonography. AJR. 2001; 176(1):31-5.
15. Lambot K, Lougue-Sorgho LC, Gorincour G et al. Les urgences abdominales non traumatiques de l’enfant. J Radiol. 2005; 86: 223-33.
16. Aschero A, Gorincour G, Lehors H et al. Imagerie des urgences abdominales non traumatiques de l’enfant. EMC Radiologie et imagerie médicale abdominale digestive. 2011; 10: 433-486.
17. Sagna J. Imagerie des douleurs abdominales aigues non traumatiques au centre hospitalier régional de Ziguinchor [Mémoire DES Radiologie] Dakar : UCAD/FMPO, 2019; N°255.
18. Alloo J, Gerstle T, Shilyansky J et al. Appendicitis in children less than 3 years of age: a 28- year review. Pediatr Surg Int. 2004;19(12):777 9.
19. Marzuillo P, Germani C, Krauss BS et al. Appendicitis in children less than five years old: A challenge for the general practitioner. World J Clin Pediatr. 2015;4(2):19 24.
20. Podevin G. Appendicite et péritonite appendiculaire de l'enfant. EMC Pédiatrie.2005; 2(3):211-219.
21. Belmaqrout S. Apport de l’imagerie dans les urgences digestives chirurgicales pédiatriques -à propos de 204 cas [Thèse Médecine] Rabat : Université Mohamed V de Rabat, 2018 ; N°: 387.
22. Dilley A, Wesson D, Munden M et al. The impact of ultrasound examinations on the management of children with suspected appendicitis: a 3-year analysis. J Pediatr Surg. 2001; 36(2):303-8.
23. Hahn HB, Hoepner FU, Kalle T et al. Sonography of acute appendicitis in children: 7 years’ experience. Pediatr Radiol. 1998;28:147- 51.
24. Gonzalez D. Can ultrasound reliably identify complicated appendicitis in children? J Surg Res. 2018;229:76-81.
25. Sivit CJ, Siegel MJ, Applegate KE et al. When appendicitis is suspected in children. Radiographics. 2001;21:247-62.
26. Boaz K, Werner E, Rejaie B et al. Mesenteric lymph nodes in children: what is normal? Pediatr Radiol J. 2005;35:774-777.
27. Sanogo S. Profil clinico-épidémiologique et échographique des anomalies abdominopelviennes non traumatiques chez l’enfant à l’hôpital Somine Dolo de Mopti (Mali). RAMReS. 2019;2(1):73-81.
28. Ba I, Ba A, Faye P et al. Particularités des abcès du foie chez l’enfant au Sénégal: description d’une série de 26 cas. Science Direct. 2016;23(5): 491-496.
29. Guittet V, Ménager C, Missotte I et al. Les abcès hépatiques de l’enfant : étude rétrospective de 33 cas observés en Nouvelle-Calédonie de 1985 à 2003. Arc Pediatr 11. 2004 ;1046–1053.
30. Sirinelli D, Guilley C, Lardy H et al. Invagination intestinale aiguë: la désinvagination, quand et comment ? J Radiol. 2003;84:269-74.
31. Maazoun K, Mekki M, Sahnoun L et al. Les causes inhabituelles d’invagination intestinale aiguë à propos de 27 cas. Arch Pediatr. 2007;14:4-9.
32. Chaan SN, Christopher JE. Evaluation of early abdominopelvic computed tomography in patients with acute abdominal pain of unknown cause: prospective randomised study. BMJ. 2002; 325:1387.
33. Rosen M. Impact of abdominal CT on the management of patients presenting to the emergency department with acute abdominal pain. AJR. 2000;174:1391-1396.
34. Le Gall R. L’urgentiste échographiste face à une douleur abdominale aigue non traumatique : étude rétrospective sur 6 mois au SAU de Lourdes (65) à propos de 301 patients [Thèse Médecine]. Toulouse: Faculté de médecine, 2014.

Published

2021-06-17

How to Cite

admin, admin, ATTIA Afef, NDONG Abdourahmane, NIANG Fallou Galass, DRAIDRY Imane, NIANG Ibrahima, … NIANG Elhadji. (2021). Aspects étiologiques en imagerie des douleurs abdominales aigües non traumatiques chez l’enfant . Journal Africain d’Imagerie Médicale (J Afr Imag Méd). , 12(4). https://doi.org/10.55715/jaim.v12i4.161

Similar Articles

1 2 3 4 > >> 

You may also start an advanced similarity search for this article.