Iatrogénie au produit de contraste iodé chez un septuagénaire : une responsabilité partagée.

Iatrogenicity with iodinated contrast agent in a septuagenarian: a shared responsibility.

Authors

  • ACKO Ubrich
  • ACKO-OHUI Estelle
  • KOUASSI Lauret
  • BAMBA Aïchata
  • KPATA Mauriane

DOI:

https://doi.org/10.55715/jaim.v16i1.536

Keywords:

Iodinated contrast agent - iatrogenics - medical liability. Mots-clés : produit de contraste iodé - iatrogénie – responsabilité médicale.

Abstract

The increasing use of iodinated contrast media (PCI) in imaging could expose people to iatrogenic risks. In vulnerable people (infants and the elderly), these significant risks are rarely reported. When iatrogenicity occurs, responsibilities are not always located. We report the case of a 71-year-old patient admitted to the medical emergency room of the Angré Hospital and University Center for suspected stroke. 12 hours after the onset of symptoms, the patient received a cranioencephalic CT scan without then with intravenous injection of contrast product. The immediate aftermath of the exploration was simple. Eleven days after the CT scan, the patient developed necrosis of the hand at the injection site. The prognosis of this unexpected and involuntary iatrogenic evolution in PCI was severe. The etiological investigation highlighted an unjustified interest in this emergency injection, a lack of communication between nursing staff and a lack of monitoring.

Medical staff can limit their liability in the occurrence of iatrogenics linked to the use of PCI by respecting the recommendations.

RÉSUMÉ

L’utilisation croissante de produit de contraste iodé (PCI), en imagerie, pourrait exposer à des risques iatrogéniques. Chez les personnes vulnérables (nourrisson et personne âgée), ces risques non négligeables sont peu rapportés. Lorsque l’iatrogénie arrive, les responsabilités ne sont pas toujours situées. Nous rapportons le cas d’un patient de 71 ans admis aux urgences médicales du Centre Hospitalier et Universitaire d’Angré pour suspicion d’un accident vasculaire cérébral. le patient a bénéficié 12 heures après le début des symptômes, d'une TDM cranio-encéphalique sans puis avec injection intra veineuse de produit de contraste.  Les suites immédiates de l'exploration étaient simples. Onze jours après la réalisation de la TDM, le patient avait développé une nécrose de la main au site d’injection. Le pronostic de cette évolution iatrogénique inattendue et involontaire au PCI a été sévère. L’enquête étiologique avait mis en évidence un intérêt non justifié de cette injection en urgence, une absence de communication entre personnel soignant et un manque de surveillance.

Le personnel médical soignant peut limiter leur responsabilité dans la survenue de l’iatrogénie liée à l’utilisation de PCI en respectant les recommandations.

Downloads

Download data is not yet available.

References

Bouedjoro-Camus M, Kari-Ger E, Bella B et al. Les accidents iatrogènes médicamenteux chez les personnes âgées : enquête propective réalisée dans un service de court séjour gériatrique. Revue Gériatr 1998 ; 23 : 477- 85.

Bellin MF, Jakobsen JA, Tomassin I et al. Contrast medium extravasation injury: guidelines for prevent management. Eur Radiol 2002 ;12(11) :2807-12.

Blain H, Rambourg P, Le Quellec A et al. Bon usage des médicaments chez le sujet âgé. Rev Med Int 2015 ; 36 (10) : 677-89.

Dewachter P, Mouton-Faivre C, Laroche D et al. Allergie immédiate aux produits de contraste iodés et prévention des réactions. Revue de Médecine Interne 2009 ; 30(10) : 872-81.

Diabate AS, Ohui-Acko EV, Dédé NS et al. Extravasation de produit de contraste iodé avec nécrose cutanée sévère. Journal Africain Imagérie Médicale 2014 ; 4 (6) : 48-53.

Dietemann JL. Neuro-imagérie diagnostique. 3ème ed., Paris : Masson. 2018 59 p.

Sistrom Cl, Gay SB, Peffley L. Extravasation of iopamidol and iohexol during contrast-enhanced CT:report of 28 case. Radiology 1991 ; 180 : 707-10.

Gault DT. Extravasation injuries. Br Plast Surg 1993 ; 46 : 91-6.

Vogel T. Iatrogénie chez la personne âgée. Actualités Pharmaceutiques 2018 ; 572 (57) : 23-5.

Kim SH, Park JH, Kim Yl, Kim CW, Han MC. Experimental tissue damage after subcutaneous injection of water soluble contrast media. Invest Radiol 1990 ; 25:678-5.

Wang CL, Cohan RH, Ellis JH et al. Frequency, management, and outcome of extravasation of nonionic iodinated contrast medium in 69,657 intravenous injections. Radiology 2007 ; 243 : 80-7.

Ankri J. Le risque iatrogène médicamenteux chez le sujet âgé. Gérontologie et société 2002 ; 4 : 93-106.

Laroche ML, Roux B, Grau M. Iatrogénie médicamenteuse chez la personne âgée, comprendre et agir. Actualités Pharmaceutiques 2017 ; 56 : 1-64.

Roulet L, Ballereau F, Lapeyre-Mestre M, Joris-Frasseren M, Asseray N. Iatrogénie médicamenteuse : contribution à l’uniformisation de la terminologie en langue française pour la pratique de soins et la recherche clinique. Therapies 2015; 70: 283-92.

Laroche M-L, Bouthier F, Merle L, Charmes J-P. Médicaments potentiellement inappropriés aux personnes âgées : intérêt d’une liste adaptée à la pratique médicale française. La Revue de Médecine Interne 2009 ; 30 (7) : 592-601.

Sistrom Cl, Gay SB, Peffley L. Extravasation of iopamidol and iohexol during contrast-enhanced CT:report of 28cases.Radiology 1991;180:707-10.

Dicko M, Caillet P, Lafuente-Lafuente C, Paillaud E. Agitation iatrogène chez le sujet âgé : prévalence, causes et prise en charge. La Presse Médicale 2013 ; 42 (2) : 181-6.

Cecile M, Seux V, Pauly V, Tassy S, Reynaud-Levy O, Dalco O et al. Accidents iatrogènes médicamenteux chez le sujet âgé hospitalisé en court séjour gériatrique : étude de prévalence et des facteurs de risques iatrogénie chez le sujet âgé de plus de 75 ans dans un service de post urgences. Étude prospective de cohorte avec suivi à six mois. La Revue de Médecine Interne 2006 ; 27 (5) : 375-81.

Biour M, Michot J, Pras V, Zamy V. Iatrogénie médicamenteuse 2010 ; 2010 (426) : 85-92.

Published

2024-05-10

How to Cite

ACKO Ubrich, ACKO-OHUI Estelle, KOUASSI Lauret, BAMBA Aïchata, & KPATA Mauriane. (2024). Iatrogénie au produit de contraste iodé chez un septuagénaire : une responsabilité partagée.: Iatrogenicity with iodinated contrast agent in a septuagenarian: a shared responsibility. Journal Africain d’Imagerie Médicale (J Afr Imag Méd). , 16(1), 46–50. https://doi.org/10.55715/jaim.v16i1.536

Similar Articles

1 2 3 4 5 6 7 > >> 

You may also start an advanced similarity search for this article.