Journal Officiel de la Société de Radiologie d’ Afrique Noire Francophone / Official Journal of the Radiological Society of Francophone Africa

Diagnostic d’un carcinome hépatocellulaire à l’échographie à Bangui

Francky KOUANDONGUI BANGUE SONGROU, Armand KOBELEMBI, Clémence DJABANGA, Chrispin Euloge BIDAN-TAPIADE, Moise OUAIMON, Timothée MOBIMA

Résumé


Objectif : Décrire les aspects échographiques des tumeurs hépatiques évocatrices de carcinome hépatocellulaire (CHC) en Centrafrique. Matériels et méthodes : C’était une étude descriptive de 12 mois concernant tous les patients ayant présenté des tumeurs hépatiques à l’échographie. Le dosage du taux d’alpha-foeto-protéine et la recherche sérologique de hépatite virale B et C étaient réalisés chez certains. Résultats : trente-six (36) CHC ont été évoqués sur 119 tumeurs, soit une fréquence de 30,3%. L’âge moyen était de 46,3 ans (+/-15,8), avec une prédominance masculine (n=25). Les principaux motifs de consultation étaient l’altération de l’état général (7), le ballonnement abdominal (n=6) et la douleur abdominale (n=5). La majorité des tumeurs étaient multiples (n=31), mesuraient plus de 3cm (n=27), étaient hétérogènes (n=19). Vingt-trois (23) cas étaient en faveur d’un CHC sur cirrhose. L’antigène HBS (Ag HBS) était positif dans 8 cas. L’alpha foeto-protéine(AFP) était significatif dans 11 cas. Conclusion : Le diagnostic du CHC est tardif en Centrafrique et repose principalement sur l’échographie. Il faut déjà envisager l’examen anatomopathologique écho guidé et encourager aussi une politique de prévention contre les virus de l’hépatite B et C et l’éthylisme chronique

Mots-clés


Carcinome hépatocellulaire/ Echographie/Centrafrique.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.