Main Article Content

Abstract

Objective: Describe the epidemiological and remnological profile of pathologies found in patients referred for pituitary MRI in the medical imaging department of the University Hospital of Brazzaville. Materials and methods: We conducted a descriptive cross-sectional study from January 2014 to August 2018 in the department of Medical Imaging of the University Hospital of Brazzaville. Patients referred for pituitary MRI were included in our study. Each patient underwent a high field MRI examination at 1.5 Tesla with and without injection of contrast medium. The epidemiological data, the indication and the results found were processed with Microsoft Excel 2013 software.


Results: Fifty-eight MRI scans were collected during the study period. The average age was 38.24 ± 11.52 (12 to 74 years old). The sex ratio (F / M) was 4.8 or 48 women (82.76%) and 10 men (17.24%). Galactorrhea was the most common reason for consultation (21.88%), followed by amenorrhea (18.75%). Pituitary adenoma was the most common pathology in front of empty Turkic stools and Rathke's pouch cysts.


Conclusion: Pituitary pathology is frequent in young female subjects. Its most common mode of revelation is that of gynecological and / or endocrine disorders. Adenomas constitute almost all of the pituitary pathology with a clear predominance of macroadenoma. MRI provides essential information for the diagnosis of these pathologies despite its accessibility and availability, which are still limited.


RÉSUMÉ 


Objectif : Décrire le profil épidémiologique et remnologique des pathologies retrouvées chez les patients adressés pour IRM hypophysaire dans le service d’imagerie médicale du CHU-B.


Patients et Méthode : il s’agissait d’une étude transversale descriptive, réalisée au service d’imagerie médicale du CHU de Brazzaville de janvier 2014 à décembre 2018. Tous les patients adressés pour IRM hypophysaire étaient inclus. Les examens ont été réalisés sur une IRM de haut champ de 1,5 Tesla sans et avec injection de produit de contraste. Les données épidémiologiques, l’indication et les résultats retrouvés ont été traitées avec le logiciel Microsoft Excel 2013.


Résultats : Cinquante-huit IRM étaient retenues durant la période d’étude. L’âge moyen des patients était de 38,24 ± 11,52 ans avec des extrêmes allant de 12 à 74 ans et un âge médian de 36 ans.  Le sexe ratio (F/H) était de 4,8 avec 48 femmes (82,76%). La galactorrhée était le motif de consultation le plus fréquemment retrouvé (21,88% des cas), suivie des aménorrhées (18,75%). L’adénome hypophysaire était la pathologie la plus fréquente devant les selles turciques vides et les kystes de la poche de Rathke.


Conclusion : La pathologie hypophysaire est l’apanage du sujet jeune de sexe féminin. Son mode de révélation le plus fréquent est celui de troubles gynécologiques et/ou endocriniens. Les adénomes constituent la quasi-totalité de la pathologie hypophysaire avec une nette prédominance de macroadénome. L’IRM apporte des informations essentielles au diagnostic de ces pathologies malgré son accessibilité et sa disponibilité qui restent encore limité.

Article Details

How to Cite
admin, admin, MOYIKOUA Régis Franck, ANDZOUANA Nestor, KAKOU Emmanuelle M-R, MOKOKO Patrice, MOTOULA-LATOU Jéthro, NZINGOULA Benjamin, MANZIKA Rosine, MAKOSSO Edouard, & MONABEKA Henri-Germain. (2021). Profil épidémiologique et aspect à l’IRM des pathologies hypophysaires au CHU de Brazzaville. Journal Africain d’Imagerie Médicale (J Afr Imag Méd)., 13(1). https://doi.org/10.1001/jaim.v13i1.183

References

  1. 1. Ohui-Acko EV, Kouadio Kouamé E, Gui-Bile LN et al. IRM des pathologies sellaires et suprasellaires à Abidjan : à propos de 65 cas. J Afr Imag Med 2017 ; 9 (3) : 112-116.
  2. 2. Diop AD, Ba Diop S, Dia AN et al. Aspects épidémiologiques et IRM des lésions de la région sellaire et parasellaire à Dakar. J Afr Imag Med 2014; 6 (3) : 13-22.
  3. 3. Moifo B, Moulion Tapouh JR, Zeh OF et al. Aspects cliniques et scanographiques des lésions sellaires et suprasellaires à Yaoundé. J Afr Imag Med 2012 ; (4), 2 : 56-65.
  4. 4. Monabeka HG, Bouenizabila E, Nsakala-Kibangou N, Mbadinga-Mupangu H, Etitiele F. Acromégalie : à propos de 5 observations. Med Afr Noire. 1999 ; 46.
  5. 5. Maazou ML, Farida A, Nestor A, Hanan EO. Adénomes hypophysaires non sécrétants à propos de 24 cas. Annales d’Endocrinologie 2016 ; 77 (4) : P 370. https://doi.org/10.1016/j.ando.2016.07.385.
  6. 6. Bouazzaoui FZE, Elmghari G, Ansari NE. Les prolactinomes : expérience du service à propos de 72 cas. Annales d’Endocrinologie 2018 ; 79 (4) : P 329. https://doi.org/10.1016/j.ando.2018.06.405.
  7. 7. Freda PU, Wardlaw SL, Post KD. Les causes inhabituelles de masses sellaires /parasellaire dans une grande série chirurgicale trans-sphénoïdale. J Clin Endocrinol Metab. 1996 ; 81 :3455-3459.
  8. 8. Valassi E, Biller BM, Klibanski A, Swearingen B. Caractéristiques cliniques de lésions sellaires non hypophysaires dans une grande série chirurgicale. Clin Endocrinol (Oxf). 2010; 73:798-807.
  9. 9. Dietemann JL. Neuro-imagerie diagnostique. Elsevier MASSON 2ème édition ; 2012 : P 349-387.
  10. 10. Bonneville JF, Bonneville F, Cattin F. Imagerie des adénomes hypophysaires. Presse Med. 2009 ; 38 : 84-91.
  11. 11. Petitcolin V, Garcier JM, Desbiez F, Ravel A, Mofid R, Thieblot P, Boyer L. IRM et pathologies non-adénomateuses intrasellaires. Feuillets Radiol , 2002 ; 42, (3) : 209-228.
  12. 12. Cattin F, Barrali E, Jacquet G, Bonneville F, Bonneville JF. Imagerie par résonance magnétique de la région hypophysaire : aspects pathologiques (II). EMC; 31-630-A-11.
  13. 13. Wang Shou-sen, Xiao De-yong, Yu Ying-hao, Jing Jun-jie, Zhao Lin, Wang Rumi. Diagnostic Significance of Intracystic Nodules on MRI in Rathke’s Cleft Cyst. Int J Endocrinol, 2012. doi : 10.1155/2012/958732.