Main Article Content

Abstract

Objective: Describe the profile of pediatric thyroid dysfunction on scintigraphic imaging and radioimmunoassay in Senegal.


Materials and method:  Retrospective study including thyroid scans and radioimmunoassay carried out from 2010 to 2017 in the laboratory of Biophysics of the University of Dakar and in the service of nuclear medicine of the General Hospital the Grand Yoff of Dakar. Thyroid scintigraphy images acquired after pertechnetate injection as well as the levels of thyroid markers (TSHus, FT4 and FT3) assayed by iodine-125 radio-kits were analyzed.


Results: Thyroid scintigraphy involved 8 children, including 7 girls with an average age of 12.9 ± 2 years. Radioimmunoassay involved 133 children, 64% of whom were girls with an average age of 7.8 ± 1.8 years. All thyroid scans were conducted with pertechnetate and the main clinical indications were goiters with hyperthyroidism (50%) and thyroid nodules (25%). The radioimmunoassay assays performed were for FT3, FT4 and TSHus and the main indications were hyperthyroidism in 87 cases, hypothyroidism in 19 cases and thyroid nodules in 6 cases.


Seventy-three children had received at least one initial hormonal assessment, one assessment after 3 months, a 6-month assessment and a one-year assessment. The interpretation of thyroid scans was pathological in 100% of cases with Basedow’s disease as a scintigraphic diagnosis in 4 cases, the hot nodule extinctive, cold nodule and white scan respectively in one case each.


Indications of hypothyroidism were confirmed by the dosing of ultrasensible TSH in 100% of cases. Indications of hyperthyroidism were confirmed by an ultra-sensitive TSH assay in 82.7% of cases. Seventy-three children (54.9%) had received at least one initial hormonal assessment, one assessment after 3 months, one assessment after 6 months, one assessment after one year. At one-year biological control, more than 63% of children were in euthyroid.


Conclusion: In Senegal, the scintigraphic appearance of pediatric dysthyroidism is dominated by Graves' disease. Hyperthyroidism was the most common diagnosis in radioimmunoassay for thyroid markers in children in the country.


RÉSUMÉ


Objectif : Décrire le profil des dysfonctions thyroïdiennes pédiatriques à l’imagerie scintigraphique et aux dosages radio-immunologiques au Sénégal.  


Matériels et méthodes : Étude rétrospective ayant inclus les scintigraphies thyroïdiennes et des dosages radio-immunologiques pédiatriques réalisés de 2010 à 2017 dans le laboratoire de Biophysique de l’université de Dakar et dans le service de médecine nucléaire de l’hôpital Général le Grand Yoff de Dakar. Les images de scintigraphie thyroïdienne acquises après injection de pertechnétate ainsi que les taux des marqueurs thyroïdiens (TSHus, FT4 et FT3) dosés par des trousses radio marquées à l’iode 125 ont été analysés.


Résultats : Les scintigraphies thyroïdiennes avaient concerné 8 enfants dont 7 filles avec un âge moyen qui était de 12,9 ± 2 ans. Les dosages radio-immunologiques concernaient 133 enfants dont 64 % étaient des filles avec un âge moyen de 7,8 ± 1,2 ans. Les scintigraphies thyroïdiennes étaient toutes réalisées au pertechnétate et les principales indications cliniques étaient les goitres avec hyperthyroïdie (50 %) et les nodules thyroïdiens (25 %). Les dosages radio-immunologiques réalisés concernaient la FT3, FT4 et la TSHus et les principales indications étaient les hyperthyroïdies dans 87 cas, les hypothyroïdies dans 19 cas et les nodules thyroïdiens dans 6 cas. Soixante-treize enfants avaient bénéficié d’au moins un bilan hormonal initial, un bilan après 3 mois, un bilan après 6 mois et un bilan après un an. Les scintigraphies thyroïdiennes étaient toutes pathologiques avec comme diagnostic scintigraphique la maladie de Basedow dans 4 cas, le nodule chaud extinctif, le nodule froid et la scintigraphie blanche respectivement dans un cas chacun.


Les indications d’hypothyroïdie étaient confirmées par le dosage de la TSH ultrasensible dans 100 % des cas. Les indications des hyperthyroïdies étaient confirmées par le dosage de TSH ultrasensible dans 82,7 % des cas. Soixante-treize enfants (54,9%) avaient bénéficié d’au moins un bilan hormonal initial, un bilan après 3 mois, un bilan après 6 mois, un bilan après un an. Au contrôle biologique d’un an, plus de 63 % des enfants étaient en euthyroïdie.


Conclusion : Au Sénégal, l’aspect scintigraphique des dysthyroïdies pédiatriques le plus fréquent est celui de la maladie de Basedow. L’hyperthyroïdie était le diagnostic le plus fréquent lors du dosage radio-immunologique des marqueurs thyroïdiens chez les enfants dans le pays.

Article Details

How to Cite
admin, admin, ADAMBOUNOU Kokou, KI Thierry, HOUNDETOUNGAN Gilles David, DJIGO Salif, & MBODJ Mamadou. (2020). Aspect des dysfonctions thyroïdiennes pédiatriques à l’imagerie scintigraphique et aux dosages radio-immunologiques au Sénégal. Journal Africain d’Imagerie Médicale (J Afr Imag Méd)., 12(3). Retrieved from http://jaim-online.net/index.php/jaim/article/view/115

References

  1. 1. Wémeau JL. Épidémiologie des maladies de la thyroïde. In : Les maladies de la thyroïde. Wémeau JL. 1 ère Ed. Elservier Masson : Paris 2010; 48-52.
  2. 2. Toublanc JE. Pathologie thyroïdienne de l’enfant (hypothyroïdie, hyperthyroïdie et cancer). EMC, Pédiatrie, 2007 [4-105-A-10]
  3. 3. Livre Blanc de la médecine nucléaire. Méd Nucl 2012 ;36 : 700-716.
  4. 4. Kricka LJ, Park JY. Assay Principles in Clinical Pathology. Ed Linda M. McManus, Richard N. Mitchell, Pathobiology of Human Disease, Academic Press, 2014; 3207-3221.
  5. 5. Marchandise X, Beron-Nghi A. Évaluation scintigraphique. In : Les maladies de la thyroïde. Wémeau JL. 1 ère Ed. Elservier Masson : Paris 2010 ; 30-38.
  6. 6. Rouy JC, Tafani M, Guillet J. Médecine nucléaire et pédiatrie : point de vue radiopharmaceutique. Méd Nucl 2012 ;36 :124-127.
  7. 7. Obioha FI. Nuclear medicine practice in Africa. West Afr JRadio 2008 ; 15 : 22-27.
  8. 8. Mariko M, Sylla D, Kone A, Traore B, Bah M, Doumbia H, Sidibé AT. Dysthyroïdie chez les enfants et adolescents à l’hôpital du Mali. SFE Poitiers 2017, Annales d’Endocrinologie 78 (2017) 326–352.
  9. 9. Houndétoungan GD, Amoussou-Guenou KM, Alao MJ b, H.O. Fachinan HO. Dépistage de l’hypothyroïdie congénitale à l’hôpital de la Mère et de l’Enfant Lagune de Cotonou. Médecine Nucléaire 36 (2012) 550–553.
  10. 10. Hinton CF, Harris KT, Borgfeld L, Drummond-Borg M, Eaton R, Lorey F et al. Trends in incidence rates of congenital hypothyroidism related to select demographic factors: data from the United States, California, Massachusetts, New York, and Texas. Pediatrics 2010;125:37–47.
  11. 11. Yao Atteby JJ, Enoh J, Cisse L, Binan A, Ankotché A, Niamké G et al. Goitre hypothyroïdien compressif chez une enfant en Côte d’Ivoire. Med Trop 2009;69:71–2.
  12. 12. Sidibe EH. Réflexions sur le retard mental et le crétinisme de l’hypothyroïdie congénitale et de la carence des minéraux à l’état de traces. Sante 2007;17:41–50.
  13. 13. Boiro D, Diedhiou D, Niang B et al : L’hyperthyroïdie de l’enfant au centre hospitalier universitaire de Dakar (Sénégal) Pan Afr Med J. 2017; 28: 10.
  14. 14. Carle A, Pedersen IB, Knudsen N, et al. Epidemiology of subtypes of hyperthyroidism in Denmark: a population-based study. Eur J Endocrinol. 2011 May;164(5):801–9
  15. 15. Bahn RS, Burch HB, Cooper DS et al. Hyperthyroidism and other causes of thyrotoxicosis: Management guideline of the American thyroid association of Clinical Endocrinologists. Endocr Pract. 2011 May-Jun;17(3):456–52.
  16. 16. Abraham-Nordling M, Byström K, Törring O, et al. Incidence of hyperthyroidism in Sweden. Eur J Endocrinol. 2011 Dec ;165(6):899–905.
  17. 17. Essaddam L, Kallal W, Fallah D. Hyperthyroïdie chez l’enfant : aspects cliniques, évolutifs et thérapeutiques. Arch Pediatr 2015 ;22(5) :233–371.
  18. 18. Merad MS, Benziane Z, Mohamedi F. Hyperthyroïdie de l'enfant et de l’adolescent : aspects cliniques, évolutifs et thérapeutiques. Ann Endocrinol. 2013 ;74(4) :345–377.
  19. 19. Sidibé AT, Dembélé M, Diarra AS, Bocoum AI, Mousseni E, Aboubacrine SA, Traoré HA, Rhaly A.. Hyperthyroïdie chez l’enfant : expérience d'un service de médecine interne au Mali. Ann Endocrinol. 2007 Jun; 68(2-3):177– 80.
  20. 20. Petignot S, Nyamugabo K, Valdes Socin H, Parent AS, Lebrethon MC. L’hyperthyroïdie néonatale: clinique et prise en charge thérapeutique. Rev Med Liège 2013 ; 68 : 10 : 531-536.
  21. 21. Wemeau JL. Hyperthyroïdie : étiologie, physiopathologie, diagnostic, évolution, traitement. Rev Prat 1998; 48:1377–85.
  22. 22. Becker D, Charkes ND, Dworkin H, Hurley J, McDougall IR, Price D, Royal H, Sarkar S. Procedures guideline for thyroid scintigraphy. J. Nucl. Med 1996; 37: 1264 – 1266.
  23. 23. Ismaili Alaoui N. Hindie E, Sergent Alaoui EA, Fakir S, Mouzoune S, De Labriolle Vaylet C. La scintigraphie thyroïdienne dans l’hypothyroïdie congénitale : à propos de 181 examens chez des enfants de moins de trois mois. Médecine Nucléaire 36 (2012) 479–485.