Main Article Content

Abstract

Objective: Describe epidemiological, clinical aspects, including the contribution of medical imaging during incoercible vomiting of young children after accidental ingestion of potash.


Materials and methods: This was a single-centre retrospective study from February 2017 - January 2019, concerning young children who had undergone abdominal ultrasound and/or gastro-duodenal transit in the aftermath of incoercible vomiting after accidental potash ingestion.


Results: A total of 20 patients, around 18.55 months old, were seen for incoercible vomiting, which had progressed on average for 30 days. Diagnostic wandering in a pediatric medical environment dominated by infectious pulmonary and gastrointestinal diseases resulted in 60% of patients being severely dehydrated and undernourished. Abdominal ultrasound prescribed in 13/20 cases, as a last resort for the etiological assessment found significant gastric stasis, a refined pyloric region with rare and weak gastroduodenal passages. All suggested non-hypertrophic pyloric stenosis. In eight cases, the results of the complementary GDT were consistent with those of the ultrasound. The antecedent of ingestion of potash was incriminated posteriori.


Conclusion: Faced with incoercible vomiting actually fitting into a picture of "upper digestive occlusion" of the young child, the medical imaging testified to the absence of extrinsic and endoluminal pyloric obstacles. It thus made it possible to evoke a non-hypertrophic stenosis which will be correlated with the missed history of ingestion of potash used in households for the manufacture of soap.


RÉSUMÉ 


Objectif : Décrire les aspects épidémiologiques, cliniques et en imagerie médicale au cours de vomissements incoercibles du jeune enfant après ingestion accidentelle de potasse.


Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective mono-centrique de février 2017 – janvier 2019, concernant de jeunes enfants ayant bénéficié d’une échographie abdominale et/ou d’un transit gastroduodénal pour vomissements incoercibles et dont la cause s’est avérée être une ingestion accidentelle de potasse.  


Résultats : Au total 20 enfants de 18,55 mois d’âge moyen [11-48 mois], étaient reçus pour des vomissements incoercibles évoluant en moyenne depuis 30 jours. L’errance diagnostique dans un environnement médical pédiatrique dominé par les affections infectieuses pulmonaires et gastro – intestinales aboutissait dans 60% des cas à un état de déshydratation et de dénutrition sévères des patients. L’échographie abdominale prescrite dans 13/20 cas, en ultime recours du bilan étiologique retrouvait une importante stase gastrique, une région pylorique affinée avec de rares et faibles passages gastroduodénaux. L’ensemble évoquait une sténose non hypertrophique du pylore. Dans huit cas, les résultats du TOGD complémentaire s’accordaient à ceux de l’échographie. L’antécédent d’ingestion de potasse était incriminé a posteriori.


Conclusion : Devant des vomissements incoercibles s’intégrant en réalité dans un tableau                d’« occlusion digestive haute » du jeune enfant, l’imagerie médicale élimine les causes extrinsèques ou endoluminales duodéno-pyloriques et permet d’évoquer une sténose non hypertrophique qui sera corrélée à l’antécédent manqué d’ingestion de potasse utilisée dans les ménages pour la fabrication artisanale de savon.

Article Details

How to Cite
admin, admin, NAPON Aïscha Madina, OUÉDRAOGO NDE Nina Astrid, KONÉ SIGUÉ Massara, ZANGA Soré Moussa, KABORÉ BÉRÉHOUBDOUGOU Gladys Cherlyn, & SORGHO LOUGUÉ Léonie Claudine. (2020). Vomissements incoercibles de l’enfant révélant à postériori une sténose caustique du pylore : aspects cliniques et en imagerie. Journal Africain d’Imagerie Médicale (J Afr Imag Méd)., 12(3). Retrieved from http://jaim-online.net/index.php/jaim/article/view/114

References

  1. Homawoo K, Assimadi, Marouf R, Bissang K, Ayite A, Songne B. Considérations étiologiques du syndrome occlusif chez l'enfant en milieu tropical togolais à propos de 144 observations. Médecine d'Afrique Noire 1991;38:193–200
  2. 2. Arnaud A, Sauvat F. Douleurs abdominales chirurgicales de l’enfant. La revue du praticien 2011 ;61 :626–629
  3. 3. Mas E, Breton A, Lachaux A. Prise en charge des enfants après ingestion de substances acides ou alcalines. Archives de Pédiatrie 2012;19:1362–1368
  4. 4. Aloulou H, Maaloul I, Yaich S, Kammoun F, Kammoun T, Hachicha M. La fibroscopie digestive chez l’enfant : indications et résultats : expérience d’un service de pédiatrie générale. Journal de pédiatrie et de puériculture 2011;24 :111–117
  5. 5. Cheng HT, Cheng CL, Lin CH, JH Tang, Chu YY, Liu NJ and Chen PC. Caustic ingestion in adults: The role of endoscopic classification in predicting outcome. BMC Gastroenterology 2008;8:31–37
  6. 6. Roida S, Ait Sab I, Sbihi M. Ingestion de produit caustique chez l’enfant. Journal de pédiatrie et de puériculture 2010;23 :179–184
  7. 7. Contini S, Swarray-Deen A & Scarpignato C. Oesophageal corrosive injuries in children: a forgotten social and health challenge in developing countries. Bull World Health Organ 2009;87:950–954
  8. 8. Nisse P. Intoxication par les produits ménagers. Le praticien en anesthésie-réanimation 2004,8:429–438